Dans la dentelle de l’âme

à l’horizon pâlissant
le soleil s’évanouit
dans un flot de ramées d’or

dans la dentelle de l’âme
les poèmes s’épanouissent
comme un vol d’hirondelles
plongeant dans un champ d’alizés

flottant sur la page immaculée
des rêves foisonnent
suspendus aux soupirs de la lune

dans la dentelle de l’âme
l’aube devient mirage gracieux
comme une île alchimiste
assiégée par le souffle de la création

Texte : MOONATH © ND

Photo de Niels Hoffmann
Publicités

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. damemiracle dit :

    Félicitations ma chère Moonath, quel magnifique poème! Bravo mon amie, gros bisous et bon week-end, Gigi 😊

  2. ideelle dit :

    Si joli que je reblog pour en faire profiter 🙂

  3. ideelle dit :

    A reblogué ceci sur Idéelle.

  4. lettrem dit :

    très beau, as always 🙂

  5. mamielily dit :

    Du crépuscule à l’aurore…la nuit fait naître bien des merveilles sous ta plume !!!
    Bon w-e, Moonath!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s