Dans l’infinité de ses refrains

Libérer les oiseaux carnivores En points de brumes fantomales Fuyant les traces de nos hivers immenses Les murailles de vent et les rumeurs du monde Pénétrer les secrets du silence Dans l’infinité de ses refrains Caressant les eaux résilientes de nos coeurs gercés La sève de nos âmes et les parfums de la vie  …