Lumineuse année à tous !

  Bonjour à toutes et à tous,   Pas vraiment de retour,  juste de passage…   Que cette nouvelle année vous apporte l’essentiel en tout, révèle le meilleur de vous-même, porte vos rêves et votre âme avec enthousiasme et gratitude, au coeur du monde et au-delà.     Qu’est-ce qu’une année sans bloguer ? à…

A la lueur de l’invisible

A la lueur de l’invisible, s’éloigner des sentiers du monde, de l’azur et de ses roulis. S’abandonner aux pollens de l’Univers, aux racines de l’océan et accompagner la lumière, à flots lents, jusqu’à l’intérieur de soi. Vivre et mourir. Renaître. Cultiver la bienveillance et la gratitude. S’aimer. Maîtriser son esprit et habiter l’instant avec simplicité….

Sous la lune et les étoiles alignées

Garder au bord des lèvres l’écume des silences et leurs parfums insulaires. Respirer la vie et ses reflets mouvants. Traverser la lumière du couchant comme ces vagues d’embruns vivifiées par les murmures de la nuit, qui avance sereine et transparente, laissant à l’instant le temps de dérouler l’éphémère et l’espace, entre les rêves et les…

Aux frontières de l’inconnu

Hantée par l’écho de sa solitude, vive et monochrome, retenue par les ondes de l’enfance qui la transpercent encore de larmes blanchies par les bruissements des mots, vapeurs mouvantes, maternelles et immobiles d’un coeur versatile et abrasif, une femme marche. Le long de la rivière où le vert se change en plomb à chacune de…

Au fil de l’eau

Dans l’âtre du jour, le soleil déplie sa robe printanière. Effleurant les reflets du silence, l’instant respire la douceur opulente et paisible des fleurs de mai. Au fil de l’eau, s’écoulent les parfums d’un matin ordinaire embrumé de lumière. Dans l’intimité du vent, la légèreté danse et multiplie les ombres des feuilles indolentes et veloutées,…

A pas lents

Entre la nuit et le jour, la lumière bouleverse l’hiver et descend la montagne à pas lents. Dans ses poches, le chant des pierres et les secrets du ciel se heurtent, s’apprivoisent, s’enlacent et se réchauffent. Le vent, aux entrailles de sable, chante au-dessus du monde. Sa mélancolie boisée envoûte l’horizon. D’une beauté froide et…