Belle-île

Au coeur d’une crique creusée par les marées Le sable d’été crépite et irise les galets Embouteillant les chuchotements de l’océan Absorbant les orages de soleil gonflés par le vent Sur les rivages sauvages d’une île enchanteresse L’horizon est fil d’or, sillon sacré, trait d’union Entre les champs d’azur et les vagues de coton Le…

Sous les lambeaux de l’automne

sous les lambeaux de l’automne crépitent les récifs hivernaux longeant les marées de nuages en balade au-dessus de la lande dans l’ombre du couchant bruissent les rêves à petits pas sur les traces de la lune couronnant une plage infinie dans son drap d’écume vague le vaisseau cendré ballotté par le roulis de la nuit…

Sur des nuages de soleil

sur des nuages de soleil un papillon égrène l’été d’un océan de miel le vent du large ondule les blés parfumé de goémon un menhir invite au respect émaillant le ballet des marées les blés écument l’azur de la poussière d’étoiles au creux de ma main exalte mes pensées l’azur est un champ de fleurs…

Fleurs de sable

 au coeur d’un ciel rythmé par les marées deux hirondelles de mer irisées de soleil se prélassent sur la plage du Reun savourant la sérénité iodée des fleurs de sable voilées d’écume vagabonde quelques algues dentellent leur balade et se déroulent sous l’assaut des vagues avant de s’échouer au pied d’un archipel de galets gris…

Sur un zeste de miel

flottant sur un zeste de miel l’été butine l’aube fraîche le long des ajoncs de granit fauchant les vagues du jour le soleil cueille la terre et couronne les tombes fleuries déchirant leurs pas les ondes somnambules s’évanouissent avec les aboiements d’un vent léger dans les plis de la vie le silence se drape de…

Longeant les dunes sauvages

au milieu d’un théâtre de genêts alanguis sur la chevelure moussue d’un géant de granit trois sages migrateurs à la respiration ensoleillée surplombent les mystères disséminés de la Bretagne ici et là longeant les dunes sauvages chahutées par les marées habillant de glycine et de pluie les façades de pierre au gré des chemins paroissiens…