Comme au premier matin

Dans les miroirs du ciel marcher comme au premier matin sur les traces de l’humanité des amants éternels embryonnés à l’arbre de vie à la lueur des étoiles marcher comme au premier matin sur les plis du vent le sel des embruns en prières intersidérales à deux pas de chez toi marcher comme au premier…

Raccrocher les étoiles

  esquisser un rayon de soleil dans l’immensité d’un monde immobile où le destin rêve en cercles infinis au-delà des mirages délavés par les graffitis du temps d’un tableau blessé par les couleurs de nos guerres intérieures à l’autre bout du cosmos… peindre un arc-en-ciel dans l’universalité d’une planète en jachère où les secrets des…

Au pied des lys blancs

comme des milliers de nuages évanouis au coeur d’une larme de rosée les cendres de la vie volent au gré d’un vent familier où les ombres pâles des souvenirs se consument au pied des lys blancs perplexité et poussière se mêlent au rêve et périssent au petit matin la mort apprivoisée par l’écho du destin…

Sur l’océan en feu

couchée sur l’océan en feu dans la froidure des récifs la lune, nymphe aux yeux fiévreux s’abandonne au spleen loin des serments immortels aux regards arc-en-ciel la terre, guerrière au souffle fertile étincelle dans son armure d’argile dans un silence exhalé de givre sur l’herbe rousse des montagnes le vent, berger à l’âme romantique délivre…

Aux portes du ciel

  mon alter ego mon destin est dans tes bras aux portes du ciel Texte : MOONATH © ND Sculpture de Jean-Marc de Pas

Au creux de l’abîme

au creux de l’abîme une âme vit, indolente l’esprit assiégé de souvenirs vacillants cultivant ses faiblesses tapie dans son lit son orgueil pour compagnon elle défie le ciel de lui offrir le bonheur fantasmant son destin devant sa porte une montagne de maux habille ses mots de sablonneuses pensées caressant ses ombres bleues le coeur…