Sous la lune et les étoiles alignées

Garder au bord des lèvres l’écume des silences et leurs parfums insulaires. Respirer la vie et ses reflets mouvants. Traverser la lumière du couchant comme ces vagues d’embruns vivifiées par les murmures de la nuit, qui avance sereine et transparente, laissant à l’instant le temps de dérouler l’éphémère et l’espace, entre les rêves et les lichens du monde, qui s’attache encore trop souvent à la voix du vide, aux flux et reflux de nos pensées s’égosillant au coeur de nos ciels profonds, comme des oiseaux lourds battus par le ressac de l’illusion. Sous la lune et les étoiles alignées, glisser sur les tempêtes du temps, comme un nuage confronté à sa conscience, plongeant dans un poème, infiniment libre, vibrant, mosaïque, déshabillant les mots pour ne garder que leur musique éloquente, indomptable, divine et essentielle.

Texte & photo : MOONATH © ND

 

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. mamielily dit :

    Et je garde précieusement la musique de tes mots… au bord de la Mer Noire. Bise et bon dimanche, Moonath!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s