Entre les brindilles du ciel

Minuit

les eaux du monde
englouties par les murs de l’insomnie
vaguent sur les pensées en secondes fiévreuses

dans sa robe d’opaline
la lune sème des graines d’espace
entre les brindilles du ciel

à l’heure infinie
où les vaisseaux des rêves
déploient leurs filets d’étoiles
les ombres s’éveillent
marchent près de la femme à l’ombrelle
et glissent avec elle au coeur de la lumière

le vent pour asile
les parfums du silence s’enflamment
aux soupirs des anges

entre deux saisons métamorphiques
les cendres des chagrins
les espoirs aux ailes bleues
se superposent et dessinent
le visage d’une île fleurie d’oiseaux célestes
les sentiers d’un royaume
plus doux que la vie
plus puissant que la mort
plus vrai que les rayons du soleil
immense et clair
la sérénité en transparence
trésor caché au coeur de l’être

dans l’écho d’un poème
aux tiroirs secrets
l’aube dépose un baiser
sur le front d’un amour sacré
l’éternité pour horizon

Texte : MOONATH © ND

Image internet
Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Marcorèle dit :

    Joli texte. 🙂

  2. Luober dit :

    Atmosphère…

  3. Luober dit :

    Brindilles légères !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s