Ruisselant de verdure

 

d’une vague à l’autre
souffle la douceur
d’un matin d’été
éclaboussé de neige

enchâssé entre ciel et mer
surplombant l’île Louët et le château du Taureau
un sentier ruisselant de verdure
invite à la balade

loin des rivages du quotidien
oxygénés par cette luxuriance iodée
les marcheurs libèrent à chaque pas
l’empreinte de leurs pensées

dans l’intimité d’un arbre à huit bras
caressant le vent d’un autre monde
un rêve s’envole
devient candélabre à papillons

butinant avec les abeilles
la poussière ocre des rochers
et les fleurs alchimistes
flâne l’espoir, berger d’oeillets marins

derrière un rideau de feuilles
une araignée croque-mitaine
s’enivre des parfums de Gaïa
et dentelle la lumière

en haut d’un escalier d’herbes essoufflées
deux naufragés en escale surprennent le soleil
déjeunant d’un épi de pin
à la pointe de Penn-al-Lann

glissée dans ma main
la tienne comme un talisman
coeurs enlacés, âmes pastorales
être le sentier, ici et maintenant

Texte & photos : MOONATH © ND

 

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. malyloup dit :

    des rêves de mots et d’images parfaits pour moi!

  2. bizak dit :

    Beau comme un jardin en larmes de rire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s