Au coeur de la baie

modelée par la pluie
la terre explore le monochrome
d’un ciel rocheux et triste

sur les ruines de la nuit
la bruyère abrite l’été
et une colonie d’oiseaux affamés

longeant les pins solitaires
un vent altier poursuit le sable blanc
jusqu’aux marches du soleil

lovée au coeur de la baie
la lumière flâne avec les pêcheurs
avant d’arpenter les sentiers de plénitude

Texte : MOONATH © ND

Aquarelle de Jean-Pierre GAMARD
Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. malyloup dit :

    très beaux ces mots si bien composés! bravo une fois de plus, nath!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s