Sur un fragment de plage

Lumière d’un rêve, sur un fragment de plage…

Emporté par le vent, le sable blond et doré s’amoncelle doucement. Assaillie par l’écume, la dune s’habille de fleurs de coton et de flocons bleus. La sérénité se déroule avec les vagues et s’ancre dans les murmures des embruns. La marée est au rendez-vous de mes pensées et cueille les traces de mes pas jusqu’au pied d’un archipel de rochers, replié sur lui-même. Le clapotis de l’eau caresse mon être et l’horizon danse les reflets du ciel. Le souffle du soleil se promène sur ma peau et égraine le silence avec lenteur. Mon esprit s’envole sur les ailes d’un dragon nuage et s’assoupit dans les bras d’un songe où l’immensité déborde d’amour.

Sous le voile de mon chemisier kimono, le trouble de l’absence, la transparence d’un appel où la joie et la tristesse s’entrelacent et se mêlent aux effluves sauvages d’un paradis lointain. L’air est chaud. Mon coeur se perd entre la vie et la mort, s’égare dans les ricochets d’un passé invisible dont les secrets se révèlent migrateurs et mouvants.

Les cris des mouettes et le rire des enfants brisent mon songe avec émotion. Du sel et des larmes sur mes lèvres puis l’étrange sensation de n’être qu’une ombre blanche sur un chemin de brume, légère et vivante, arpentant le présent et les rivages du futur, comme un vieux livre déchiré où des images anciennes pénétreraient les mots, les signes et les espaces d’une clarté essentielle.

Au-dessus de ma tête, bourdonne une myriade d’insectes et fleurit un jardin azuré d’une grâce infinie, terre de mon âme où le bout du monde n’est qu’une porte vers un ailleurs, où l’abstrait s’effacera un jour dans la magie de nos retrouvailles.

En moi, autour de moi, tout vibre avec simplicité, à l’unisson et me porte à chaque instant un peu plus vers toi, vers nous.

Au bord de l’océan, tout est limpide, aussi doux que l’éternité de ton sourire.

 

Texte : MOONATH © ND

Photo de Pauline H. Photographies

 

Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. mamielily dit :

    Que d’émotion dans ce texte! Je vibre à l’unisson de tes mots. Les bords de mer nous révèlent à nous-mêmes! Belle semaine, chère Moonath!

  2. Bonjour Moonath,
    Une beauté qui ne peut que me faire frissonner…
    Merci pour ce beau partage Moonath, belle et agréable journée !
    🙂

  3. Moonath dit :

    Merci Liliane et Françoise pour vos lectures bienveillantes… J’ai (enfin) retrouvé ce texte (écrit comme tous ceux de ce recueil entre 2008 et 2010), ainsi que deux autres, il y a quelques semaines, au hasard d’un rangement administratif ! Belle journée et heureuse semaine à vous deux… breizh’biz

  4. marieliane dit :

    Moonath cherchez encore il vous reste peut être encore d’autres merveilleux textes cachés. Quelle belle et douce lecture.
    Bon après midi à vous.
    Roberte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s