Dans l’ombre nue d’un vent d’été

Dans l’ombre nue d’un vent d’été
aux confins de l’inconsolable
où la mémoire parle au coeur
le ciel nomade à dos de larme

entre deux cumulus d’écume
sur les flots désorientés de la nuit
où le chagrin inonde l’horizon
l’oiseau bleu espace les étoiles

dans l’ombre nue d’un vent d’été
au-delà des aubes précieuses
où le souffle des âmes délasse la peine
l’appel du large devient phare

Texte : MOONATH © ND

Photo : Ronan Follic Photographies

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Marie dit :

    Egalement, très joli

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s