A l’abri du vent

A l’abri du vent
sur la dune des oiseaux
se nichent nos pluriels
en inflorescence singulière

Sous leurs duvets de sable
les reflets de nos âmes
rythment le coeur du monde
en dilatation silencieuse

A l’abri du vent
entre deux échos de soleil
déambulent nos ombres émeraude
en atomes bondissants

Sous la caresse des vagues
d’inexplorés rivages
espacent nos falaises de brume
en vertiges révélateurs

A l’abri du vent
un havre de solitude
transcende nos écailles alambiquées
en graines essentielles

Texte : MOONATH © ND

Photo : marinellebaladesphotos.fr

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s