Sur une muraille de goémon

dans l’ardeur d’un rayon de soleil
se dérobant aux parfums ermites
le crépuscule décline la terre
et écume les vagues de schiste

sur une muraille de goémon
émaillant le chant des goélands
la lune fauve dessine un dragon
et croque le coeur de l’océan

sous le regard charbonneux du temps
limonant les dunes paresseuses
la nuit étincelle l’âme du vent
d’une mélancolie nébuleuse

Texte : MOONATH © ND

Photo : Yves le Jeune

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. MyoPaname dit :

    Et la mer qui emprunte sa couleur au ciel… Harmonie entre mots et photo. C’est très beau.

  2. Dans la mélancolie nébuleuse, j’ai perçu la lumière, en faisceaux éclatants, tenter et réussir une intrusion, absorbée qu’elle était par la densité du lieu. Nath, cette muraille de goémon est magique parce que la nature lui a donné ses couleurs harmonieuses et tu lui as ajouté sa diversité saisissante !

    kenavo

  3. damemiracle dit :

    Vraiment très beau Moonath, bravo mon amie, bon week-end, gros bisous, Gigi 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s