Dans un parfum d’été

                                           lumineux voyage Ced…

dans un silence de braise
des coeurs en larmes
effeuillent la lumière
à l’ombre d’une vie

souvenirs boréals
posés sur le bois blond
éclipsent les fleurs
et les étoiles de poussière

aux portes du crématorium
ouvertes sur une musique azurée
Eole rayonne et se recueille
dans l’écho crépitant des adieux

au pied de l’infini
entre deux âmes aux chevelures de neige
un homme repose en paix
dans le miracle du pardon

dans le souffle d’un choeur vibratoire
aux notes douces et immortelles
un petit garçon joue avec sa mémoire
angélique sur les genoux de son père

dans un parfum d’été
un sourire aux yeux rieurs
ouvre ses bras à l’aube légère
et s’envole en cendres vagabondes

Texte : MOONATH © ND

Photo : Jan-Marco GESSINGER

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. mamielily dit :

    Bonjour, Moonath, Je ne sais par quel mystère il m’est impossible de commenter tes articles. Dommage! J’espère que tu vas bien.Bise de « Lily delamernoire » .

    1. Moonath dit :

      Bonjour Mamie Lily… ton commentaire est bien là ! 🙂 Je viens de vérifier les paramètres de mon blog, tout est ok… aucun mystère en attente ! Je vais comme une fleur printanière qui embrasse le vent d’automne sous un soleil plombant ! Heureux séjour au coeur des balkans et belles balades sur les plages de sable d’or où la mer noire est aussi belle et scintillante que la mer d’Iroise… 😉 Bises bretonnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s