« Un être humain est… »

« L’être humain est partie d’un tout que nous appelons l’univers, une partie qui a ses limites dans le temps et l’espace. Nous faisons l’expérience de nous-mêmes, avec nos pensées, nos sentiments, nos perceptions, comme si nous étions une entité distincte et séparée du reste. Mais ceci est une illusion d’optique de la conscience et cette illusion devient notre prison. Nous construisons une réalité dans laquelle nous n’incluons, par le biais de nos perceptions, nos désirs et sentiments, que nous-mêmes, les êtres et les lieux qui nous sont proches. Notre tâche d’être humain est de nous libérer de cette prison et d’élargir notre cercle à l’infini pour y inclure, dans l’amour et la compassion, tous les êtres, la nature et l’univers dans toute sa beauté. La vraie valeur d’un être humain se mesure à la capacité qu’il a à se libérer de ses limites et à vivre la totalité, la valeur infinie, illimitée de l’Être. Si l’humanité veut survivre, une manière radicalement nouvelle d’être et de penser est nécessaire. »

Albert Einstein

 

Art by Igor Morski
Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. univerzoro dit :

    c’est une pensée interessante, normal venant d’un si grand esprit. j’ai voulu en savoir + :
    « Selon « The New York Times » (29 Mars 1972) et « The New York Post (28 Novembre 1972), cette citation provient d’une lettre écrite par Einstein en 1950. » une vérif en + vaut mieux que de ne pas savoir quand cela a pu être dit.
    mais comment fédérer l’humanité sur une nouvelle façon de penser ? et qu’est ce que nouvelle ?
    pour qui , où ? voilà d’autres questions … et je ne sais pas si une pensée globale pour le « bien » de l’humanité existera un jour ou c’est que les humains seront retombés à une population inférieure à la population d’un petit village … et encore … 🙂 mais ne désespérons pas …

    1. elise9 dit :

      Merci pour la vérification Univerzoro, je m’étais posée la même question et je comptais faire ces recherches, je te fais confiance du coup.

      Comment ?
      En « élargissant notre cercle », en prenant conscience de l’illusion de la séparation et de la beauté infinie de ce que nous sommes, du lien qui nous unit. Cela se fait dans le cœur d’êtres humains de plus en plus nombreux et se transmet, tel un petit feu follet.
      De tels êtres le font en prenant du recul sur tout ce qui se passe autour, en choisissant de ne plus nourrir la haine, la colère et le dégoût, pourtant évident au premier abord pour un individu conscient. Comprendre que lutter contre cette société, la détester ne fait que l’alimenter.
      Aller chercher ce grand amour, cette immense compassion, ce lien et le nourrir, le faire grandir.

      Alors oui, une nouvelle manière d’être advient. Nouvelle, c’est-à-dire différente, adoptant de nouvelles habitudes.
      La colère, le désespoir, le manque de confiance, la peur laissant place à une confiance immense, un amour et une compassion pour celui qui ne connait pas encore cette nouvelle manière d’être, se réjouir de pouvoir lui montrer plutôt que le juger ou s’offenser de ce qu’il pourrait penser, se réjouir de voir ce qui va sortir de cet être nouveau, une fois qu’il saura, s’en nourrir, avec joie.

      Oh moi non plus je ne sais pas, mais il y a une chose que j’ai apprise et que je sais aujourd’hui, c’est que l’espoir, l’amour, le lien, la conscience ont de grands pouvoirs créateurs, alors j’en use et abuse et en récolte les fruits, et ne puis qu’espérer que ces fruits se répandent au gré du vent, caresser d’autres gens.
      🙂

      Merci à toi et merci à toi Moonath pour ces mots inspirants,
      belle journée à tous,

      Elise

      1. univerzoro dit :

        Vaste sujet qui croise la et les réalités des individus, mais réfléchir à tout cela est déjà un petit pas, les niveaux de relations entre les individus sont si complexes et dépendent tant de l’environnement socio-économique-politique-historique, mais a celui qui veut faire de la place dans sa conscience c’est surement possible de voir le monde autrement, après s’être débarrassé de la propagande et de la doxa, on en revient un peu à l’allégorie de la caverne 🙂

  2. legascon dit :

    qu’est-ce que je suis fier dêtre ton ami !

    Je partage tout à fait ce point de vue !

    Legascon

  3. flipperine dit :

    dans ce monde si grand l’être humain n’est qu’un grain de sable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s