Sur un zeste de miel

flottant sur un zeste de miel
l’été butine l’aube fraîche
le long des ajoncs de granit

fauchant les vagues du jour
le soleil cueille la terre
et couronne les tombes fleuries

déchirant leurs pas
les ondes somnambules s’évanouissent
avec les aboiements d’un vent léger

dans les plis de la vie
le silence se drape de quiétude
jusque dans les ressacs des âmes

au pied des murs brûlés de peine
les anges taguent les plages solitaires
de nuances joyeuses et intemporelles

flottant sur un zeste de miel
l’été tisse les guipures du ciel
et ondule au gré des marées

Texte  : MOONATH © ND

Photo : chambre-dhote-golfe-morbihan.com
Publicité

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. flipperine dit :

    que c’est joli il ne manque de l’odeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s