Dans son drapé de papier

sous le feuillage du ciel
la poésie est océan crépitant
dans son drapé de papier
elle danse les premières lueurs du soir
et sublime toutes les vagues obscures
de grains métaphoriques et musiciens

sous son voile universel
la poésie respire le monde et la vie
de sa nature mystérieuse
elle dessine des paysages infinis
et relie les âmes au coeur de l’éternité
dans un chant inspiré

Texte  : MOONATH © ND

Photo de Nicholas Roemmelt
Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Nelly Kitty dit :

    Très beau !

  2. flipperine dit :

    la poésie nous invite à bien des choses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s