A la cime du printemps

à la cime du printemps
deux oiseaux se disputent
et brassent l’air

épines enchevêtrées
dans les poussières d’amertume
percent le ciel

à la cime du printemps
la lune de sang souffle
sur le monde

bonheur voilé
par les émotions assassines
étiole la nuit

à la cime du printemps
deux oiseaux cueillent leurs blessures
en eux

vent éthérique
sur les ailes d’un baiser
flâne entre les jonquilles

 

Texte : MOONATH © ND 

Photo Patricia Schlaepfer © 
(https://www.facebook.com/PlaneteGanymedePhotography)
Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. flipperine dit :

    des oiseaux qui finiront bien par se comprendre et s’aimer

  2. SuperYannig dit :

    Une poussière qui n’est pas que d’amertume, elle est surtout d’or et d’étoiles, une poussière qui n’est pas de la poudre aux yeux pour en mettre plein la vue des lecteurs, on ressent l’authenticité alliée à une extrême sensibilité, ça transporte !
    kenavo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s