Le temps de vivre

KimeraJam

Déjà la vie ardente incline vers le soir,
Respire ta jeunesse,
Le temps est court qui va de la vigne au pressoir,
De l’aube au jour qui baisse,

Garde ton âme ouverte aux parfums d’alentour,
Aux mouvements de l’onde,
Aime l’effort, l’espoir, l’orgueil, aime l’amour,
C’est la chose profonde ;

Combien s’en sont allés de tous les cœurs vivants
Au séjour solitaire
Sans avoir bu le miel ni respiré le vent
Des matins de la terre,

Combien s’en sont allés qui ce soir sont pareils
Aux racines des ronces,
Et qui n’ont pas goûté la vie où le soleil
Se déploie et s’enfonce.

Ils n’ont pas répandu les essences et l’or
Dont leurs mains étaient pleines,
Les voici maintenant dans cette ombre où l’on dort
Sans rêve et sans haleine ;

— Toi, vis, sois innombrable à force de désirs
De frissons et d’extase,
Penche sur les chemins où l’homme doit servir
Ton âme comme un vase,

Mêlé aux jeux des jours, presse contre ton sein
La vie âpre et farouche ;
Que la joie et l’amour chantent comme un essaim
D’abeilles sur ta bouche.

Et puis regarde fuir, sans regret ni tourment
Les rives infidèles,
Ayant donné ton cœur et ton consentement
À la nuit éternelle.

Anna de Noailles

 

 

Photo de Kimera Jam

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Reverend dit :

    Vous avez bien raison, Moonath, de publier Anna. Il faudra bien un jour en revenir aux fondamentaux.
    « …………
    On n’ose pas marcher ni remuer l’air tendre
    De peur de déranger le sommeil des odeurs. « 

  2. mamielily dit :

    Ce poème sonne comme un écho au texte de mon ami Lukas, récemment publié sur mon blog! Nos choix se croisent et c’est très bien ainsi! Beau dimanche à toi!

  3. Dany de tara dit :

    Un très beau poème sur la vie
    Vivre en profitant de chaque instant que cette vie nous donne
    J adore cette poésie
    Merci de nous la faire partager
    Amitié

  4. SuperYannig dit :

    Journée internationale de la Femme oblige, un très émouvant hommage à la créatrice du Prix Fémina par ailleurs, amie intime de Jean Cocteau et Colette.

    Merci pour ce fort bon moment de lecture, Moonath, je me sens tout petit, tout-à-coup.

  5. marieliane dit :

    J’aime beaucoup cet auteur j’ai d’ailleurs mis en réserve quelques unes de ses œuvres pour publier prochainement.
    J’aime l’approche sur le temps qui court, sur le ressenti de la vie. Merci de ce partage.

  6. flipperine dit :

    il faut profiter de tous les bons moments si petits soient-ils la vie tourne si vite pour aller mal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s