Sur la peau du vent

 

sur la peau du vent
caresser les nuages en flammes
et se fondre aux larmes de la terre
comme un voilier
déchiqueté
par l’horizon inconscient
où le soleil
s’attache
à chaque atome du néant

sur la peau du vent
caresser les visages des âmes
et se fondre aux murmures de l’univers
comme une goutte de rosée
fertilisée
au coeur du mouvement
où la lumière
capte
l’essentiel en chaque instant

Texte  : MOONATH © ND

Photo de Shihya Kowatari
Publicités

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Elisa dit :

    Très émouvant, merci pour le partage 🙂

  2. damemiracle dit :

    Magnifique Moonath, gros bisous xxx

  3. flipperine dit :

    un très peau poème malgré le vent que je n’aime pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s