Dans mes bras insomniaques

à ma choupinette…
à mes trois trèfles à quatre coeurs…

 

dans sa robe de nuit
blanchie par les larmes
une princesse se souvient
de balades sur la plage
d’une voix gourmande et rayonnante
d’un costume sombre au rictus glacé

dans mes bras insomniaques
sa chevelure d’or poursuit son voyage
jusqu’au coeur du chagrin
brûlant sa peau de porcelaine
de pleurs séchés de baisers
de câlins somnambules

à la clarté de son coeur
dans le vertige de son imaginaire
une princesse s’endort
submergée par le sourire d’un fantôme
accroché près de son oreiller
comme une veilleuse miraculeuse

dans mes bras insomniaques
facétieuse, elle sautille d’étoile en étoile
dans le silence assourdissant d’une forêt en fleurs
où son père l’attend
de l’autre côté de la rivière
un bouquet d’amour dans les mains

Texte : MOONATH © ND

Tableau de Lee Bogle
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s