Quatre trèfles scintillants

image_532909112218065594337 texte écrit en 2009,
le temps d’une averse gourmande légèrement surréaliste..

Premier après-midi de l’An Sans Nez…

Le soleil s’est évaporé et les nuages jouent une mélodie bretonne avec maestria.
Mais que vois-je ? derrière les carreaux, une perle de pluie qui me sourit !
Un sourire en retour et la Madone de cristal traverse la vitre et s’installe en face de moi.

La tête à l’envers, l’esprit légèrement toqué d’un manque croissant de tournesol, je lui offre un mouchoir pour essuyer ses lunettes et là, deux magnifiques iris rubis réchauffent l’atmosphère. Sorcellerie divine ou thaumaturge créature ?!

Dans un éternuement d’étoiles cotonneuses, deux tasses de chocolat fumant apparaissent sur la table de salon.

Puis Tchaïkovsky, d’un pas de deux, invite Bizet à danser sur le lac des Cygnes. Ma chaîne Rififi valse maintenant avec Carmen tandis que les biscuits patinent en duo sur l’assiette !

Magique ! Fantaisiste ! La bohème fête dans ma tête et les couleurs de ce samedi endimanché oscillent avec créativité et magnificence poétique. Délicieux ! Merveilleux !

« Demain, c’est la pleine lune » me dit-elle.

« Le triomphe des courageux et de ceux, qui malgré tout, gardent foi en la vie ; de la réalité immatérielle et de la flamme du spleen ; du passé à enterrer avec pacifisme et du futur à envoyer valdinguer avec les illusions délétères ; des vagues à l’âme qui voyagent avec sagesse ; des pensées d’or et de lumière qui glissent sur la terre avec la fluidité des marées ; des ombres qui éclairent les vérités et de la rêverie qui ne nuit jamais au sommeil ; des coeurs en fleurs ; de l’abondance en bouquets absolus. »

Entre deux souffles de vent, sur l’écume chaude frissonnant à la surface de nos océans chocolatés, nous devisons sur l’amour, l’amitié, la liberté, l’humanité, l’enfance, la famille, l’art, l’environnement, la spiritualité et la valeur infinie de la vie. Comme la douce impression que Bouddha, Socrate, la Terre, Einstein, Platon, Eole, la lune, Hugo, Jung et quelques esprits visionnaires se sont invités aussi !

Après deux heures de conversation, le soleil pointe enfin le bout d’une roue et la larme du ciel m’invite à faire un voeu. Souhait embrassé, elle s’évanouit comme une note muette dans un air de jazz. A sa place, quatre petits trèfles scintillants. Telle une représentation éphémère des 4 trèfles à quatre coeurs gravés au plus profond de mon être.

Allongée sur l’herbe invisible de mon salon, je lis dans les nuages ardoises comme un maître arc-en-ciel me l’a enseigné dans une autre vie et regarde un ballet d’animaux se dessiner en ronde majestueuse.

Au milieu, un aigle aux plumes d’encre.

Mon avenir peut-être…

Texte : MOONATH © ND

Photo internet
Publicité

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. legascon dit :

    Tu sais Moonath, j’ai appris que le hasard n’existe pas…
    étonnant tout de même que tu parles de ces quatres trèfles à 4 coeurs, même si pour toi ça représente quelque chose de tangible et de palpable, j’ai appris au cours de mon cheminement, même si c’est dur à croire que nous sommes tous quatre représentations physique dans l’univers et i-den-ti-ques l’un à l’autre !
    ça veut dire qu’il y a 4 mondes dans lesquels il y a 4 Legascon, 4 moonath, 4 trèfles à 4 feuilles ….
    ces 4 là ne vivent pas la même vie ni les mêmes expériences…
    l’un peut mourir ou avoir une maladie, alors que les 3 autres sont en pleine santé et on peut s’appuyer sur les autres lorsqu’on est malade pour recouvrer la santé….
    Ce qu’on sait, c’est qu’à un moment donné ces 4 là se retrouvent de l’autre côté pour se compléter…
    Bien sûr, ça n’amène que peu de chose dans notre propre vie, mais c’est bon de la savoir, ça permet aussi lorsqu’on communique avec eux de se sentir moins seuls !
    bisous Gascons

  2. mamielily dit :

    Un régal de fantaisie, d’inventivité…merci, Moonath pour ce délicieux chocolat en si belle compagnie! Depuis 2009, cet avenir est devenu passé …le présent tellement fugace n’en est que plus précieux! Belle journée à toi!

  3. Thelema dit :

    C’est absolument magnifique ! Je pense que tu aimerais les contes de Péret 😉

  4. damemiracle dit :

    J’aime beaucoup Moonath, merci et Bonne année 2014, gros bisous, Gigi 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s