Au bout de la nuit

 

au bout de la nuit
l’écho du ciel dans les feuilles
habille la terre

au coeur des jardins
le reflet du jour prend feu
pur et silencieux

voilé de rêves
le matin s’éveille au vent
gorgé de rosée

conquérant du temps
un coq déchire les tourments
en petits nuages

fleurs et papillons
ondoient sous le quotidien
tremblant des maisons

oiseaux sur la branche
chantent en choeur la liberté
et cueillent la vie

Texte : MOONATH © ND

Photo : Pierre Bacon - lintern@ute.com
Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. mamielily dit :

    C’est un plaisir de te lire! Tes mots sont des images! Belle journée, Moonath!

  2. borissentenac dit :

    Simple et extrêmement parlant

  3. damemiracle dit :

    Très joli poème ma chère Moonath, , il me parle beaucoup! Merci, gros bisous, Gigi 😊

  4. Moonath dit :

    merci à vous trois pour vos commentaires encourageants…
    belle soirée et excellent week-end…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s