« Si mort à mors »

un peu de Bretagne… pour vous souhaiter une belle soirée…

« Si mort a mors » est un poème breton anonyme, écrit à l’occasion des funérailles de la Duchesse Anne de Bretagne, chantée et popularisée par le groupe nantais Tri Yann. L’expression du titre signifie « Si la mort a mordu… ». La musique est celle de la chanson traditionnelle irlandaise en gaélique « An cailín Rua ».

« Si les matins de grisaille se teintent
S’ils ont couleur en la nuit qui s’éteint
Viendront d’opales lendemains
Reviendront des siècles d’or cent fois mille et mille aurores encore

Si mort à mors duchesse, noble dame
S’il n’en sera plus que poudre de corps
Dorme son coeur bordé d’or
Reviendront des siècles d’or cent fois mille et mille aurores encore

Si moribonds sont les rois en ripaille
Si leur prisons sont des cages sans fond
Viennent l’heure des évasions
Reviendront des siècles cent fois d’or mille et mille aurores encore

Si mort à mors duchesse, noble dame
S’il n’en sera plus que poudre de corps
Dorme son coeur bordé d’or
Reviendront des siècles d’or cent fois mille et mille aurores encore

Si mille soleils de métal prenent voile
Dix mille soleils de cristal font merveille
Vienent des lueurs de vermeil
Reviendront des siècles d’or cent fois mille et mille aurores encore… »

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. mamielily dit :

    Chant d’espoir ! Bien nécessaire quand la mort mord! Bonne journée, Moonath!

  2. Moonath dit :

    bon week-end Mesdames !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s