Souvenirs

46276_386614931410403_539792449_n

souvenir d’été
laboure un champ de baisers
moisson de larmes

un épouvantail sans coeur
gît dans ses vils mensonges

souvenir d’amour
meurt sous la faux de l’égo
arythmie du vent

un épi, roi de l’ivraie
fuit devant son impuissance

Texte : MOONATH © ND

Photo Armel Noiry
Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Delvina A. Lavoie dit :

    Doux souvenir, qui m’enchante et qui m’enlise également. Souvenir tendre d’un amour à peine naissant, mais qui fuit déjà. Sublime…très bon samedi, gros bisous.

  2. jcmian dit :

    Et il y aura d’autres moissons…

  3. Moonath dit :

    Merci Delvina et JC pour vos commentaires qui ensoleillent mon poème… qui d’ailleurs est un peu différent de ce que vous avez lu lors de votre passage… car je n’avais pas validé ma correction…

    Les moissons du coeur sont les plus belles… même quand les sentiments sont fauchés par la lucidité…

    Balayer l’amour d’un coup de vent est impossible… Certes Jean-Claude, il y aura un jour une autre moisson… plus vraie… plus belle… mais pour l’instant, mon être a besoin de solitude et de repos… de ne faire qu’un avec le temps…

  4. damemiracle dit :

    Quel magnifique poème ma chère Moonath, tout en subtilité, j’adore! Merci mon amie et bon vendredi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s