Moules marinière

45577755

ici pas de fantasmes cuisinés… ni d’éducation sexuelle…

juste une recette de saison… sensuelle sans vulgarité… pour gourmets avertis…

 

Ton petit sourire gourmand me fait fondre,
Mes sens en perdent la raison.
Tes élégantes manières me ravissent,
Les yeux, au bord du cœur.

Dans la cuisine, une odeur de tentation.

Mon désir s’élève, chaud, comme des perles de vapeur.

Le parfum envoûtant de ta peau m’émoustille,
Amplifié par la rythmique des casseroles,
Allegretto, fortissimo,
Qui dansent sur le piano.

Dans la cuisine, une odeur d’envie.

Mon corps tout entier bout, l’amour est partout.

Mon baiser excite tes papilles,
Je suis d’un appétit de diablesse,
J’ébarbe les moules lentement,
Ton souffle ardent s’attache à mon cou.

Dans la cuisine, une odeur de sensualité.

Le plaisir de chère joue avec nos chairs.

Je te déshabille, te respire doucement,
Honorant ton corps de la tête aux pieds,
Dans une exploration culinaire.
Tes caresses ondulent le long de mon dos.

Dans la cuisine, une odeur de frénésie.

Nous nous dégustons sans modération.

Dans le beurre liquéfié, tu mets à étuver
Echalotes émincées, ail pilé et bouquet garni,
Mouillant avec le vin blanc dont nous partageons un verre,
Enivrés par nos jeux de mains, si divins.

Dans la cuisine, une odeur de folie.

Poésie charnelle des nourritures terrestres.

Je mélange les coquillages aux ingrédients, délicatement.
Tu me butines, t’aventures près de mon antre.
Comme les moules qui marinent dans la casserole,
Je m’entrouvre, libérant mes arômes, intensément.

Dans la cuisine, une odeur de magie.

Le sommet se rapproche, bientôt les étoiles.

Maître queux talentueux,
Tu bénis mon palais, de ta langue malicieuse.
Ta cuillère en bois précieux a trouvé ma bouche.
Nos sucs se mélangent, à l’unisson, transportés par la passion.

Dans la cuisine, une odeur de jouissance.

Elixir d’amour, quintessence des sens.

Repus, nous éteignons sous la casserole.
Les moules n’y vibrent plus.
Les cuisses humides, ton sexe au repos,
La douceur de tes bras m’enlace jusqu’à notre lit.

La cuisine est emplie d’une fine odeur de liberté.

Mon amour, j’adore nos ébats gourmands de Grands Chefs éperdus.



Texte : MOONATH © ND

Photo autourdematable.com
Publicités

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. mixate dit :

    obligé…
    y’a quelques dizaines d’années, j’avais 16ans, j’étais en camping avec un copain.
    le réveil fut dur (la nuit d’autant plus…) vl’a un camion qui se gare a coté de notre canadienne (ca permet de dater) et on entend tout un tas de portiere qui claque…
    on tente de se rendormir…
    et la on entend d’une voix féminine mais datée aussi; « elle est fraiche ma moule »…
    la poissonnière a du voir deux têtes en vrac dépasser de la tente et la dévisager…

    :d

    1. Moonath dit :

      merci Mixate pour ce souvenir cuisiné avec humour…
      j’espère que tu te portes bien ainsi que tes deux amours…
      belle journée… bises du Sud…

      1. mixate dit :

        merci pour ton bisou bronzé (du sud) 😉
        ca fait quasi un mois que j’ai disparu du net, mais je rode et reflechis a mon retour 😉

        biz du nord (enfin du 22)
        eric

  2. Divinement succulent 🙂
    Merveilleux plat…
    Merci du partage ! 🙂

    1. Moonath dit :

      merci Françoise pour ton enthousiasme gourmand et gourmet ! 🙂
      bel am et douce semaine… bisous…

  3. a lire le texte ça donne vraiment faim, surtout quand on adore ce plat, ce qui est le cas chez moi
    merci, je sais ce que je vais me préparer très bientôt 🙂

  4. legascon dit :

    hummmmmmmmmmmmmmmm !!!!!

  5. flipperine dit :

    et que c’est bon les moules

  6. Moonath dit :

    la gourmandise est un délicieux défaut ! 🙂

    bon appétit Pendragon, Legascon et Flipperine !
    belle soirée et excellent week-end…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s