Cancale

2009suitebisP1787at-pointe-du-grouin-

Dans des effluves vrombissantes,
les bouchots bénissent l’appétit des amants,
leurs offrant l’intimité d’un banc.

Au-dessus des ajoncs argentés,
le goéland salue l’oiseau immaculé de zinc,
serpentant majestueusement jusqu’à la pointe du Grouin.

Au pied d’une falaise automnale,
la mer turquoise sculpte les regards,
colorant d’inspiration printanière les coeurs poètes.

Texte : MOONATH © ND

Photo http://www.laurentvdbk.fr/
Publicité

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. flipperine dit :

    la mer inspire bon nbre de poètes et c’est vrai que c’est beau

  2. manh14 dit :

    J’aime.
    J’habite pas trés loin, à quelques lieues, en face, en Normandie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s